Le misanthrope à la comédie française

Pour le dire tout net je suis un fan absolu de Loic Corbery à la comédie Française pour sa modernité dans le jeu, son enthousiasme chien fou… Et parce que bien qu’il soit mon jumeau cosmique à quelques semaines, il joue encore des rôles de jeune homme ce que je trouve éminemment réconfortant.

Et puis loic Corbery à la comédie française c’est comme suivre une succés story par épisodes, on l’a vu faire presque l’enfant puis le jeune homme, s’habiller peu à peu (c’est fou dans ses premiers rôles le temps qu’il passait moitié nu…) quand ses rôles s’étoffaient de concert.

Lors de mon dernier passage parisien je l’ai donc vu triomphant d’intelligence en Dom Juan Rock star mais cette fois-ci ce fut la douche froide. Dans les deux rôles où on le voit (Vlas dans les estivants et Alceste donc (!) dans le misanthrope) toute fraicheur semble perdue et je trouve un acteur qui tourne en rond sur ses trois effets : l’énergie, le sarcasme, la colère. Point barre; le chien fou cabote, zut alors.

Évidemment la mise en scène de ce Misanthrope n’aide pas puisqu’il a été décidé qu’Alceste est en pleine déprime voire à deux doigts de l’asperger de Glen Gould. Soit, pourquoi pas mais cela ne nous donne pas un abord des plus drôles (alors que le texte peut être aussi une comédie) et là dedans Loic Corbery joue comme un tigre sur de la vaseline : hurlant, tempêtant et se débattant sans placer une seule intention vraiment juste…  Il semble en fait perdu dans son décor mi dedans ni dehors et nous avec. Il donne surtout l’impression de quelqu’un qui n’a pas tous ces moyens et qui compense à l’énergie pure sans pouvoir du coup  la doser vraiment.

Dans les estivants son rôle est plus court donc cela choque moins mais enfin il le joue exactement sur la même partition avec les trois mêmes notes… Étrange.

C’était la dernière de ce Misanthrope qui -pour ce que j’en sais- n’aura pas laissé un souvenir impérissable au public (en tous cas pas dans le bon sens), donc on efface ça sans rancune mais Loic que se passe t il ? Reprends-toi chouchou quoi !

Allez à la prochaine !