Sur les genoux de Stephan Eicher

Quand j’ai appris que Stephan Eicher jouait seul sur scène avec des automates entre deux tournées, je me suis dit que ça devait être un projet vite fait mais surement rigolo et je me suis lancé …

Naïf que je suis ! Ce concert est tout sauf bricolé ou improvisé et c’est bien un véritable spectacle, très construit et très pensé que nous livre Stéphan Eicher.

Par contre, ce n’est donc pas une blague, il est vraiment seul sur scène avec des automates programmés qui l’accompagnent. Paradoxalement, comme dégagé de toutes contraintes techniques, Stephan Eicher (que j’ai connu plus rigide voire franchement ronchon) se révèle alors incroyablement détendu et … drôle (si,si), ne s’interdisant aucun sujet dans une proximité avec le public proprement incroyable (je l’ai vu en plus dans une toute petite improbable de 400 personnes, quasiment sur ses genoux, au sens propre).

L’accompagnement avec les automates enfin est tout sauf anecdotique que l’on sente SE retourner vers l’indus de ses premières amours ou le xylophone de son enfance suisse.

En conclusion, on passe donc un très très bon moment, inattendu et chaleureux, avec un répertoire inoxydable et quelques inédits.

Sincèrement, s’il passe prés de chez vous, allez-y sans hésiter !